Lundi au Vendredi non-stop de 9h30 à 19h



Ajaccio/Corse

Ajaccio est une commune française, préfecture du département de la Corse-du-Sud, préfecture de la Corse et siège de la collectivité territoriale de Corse. Son aire urbaine comptait 100 621 habitants en 2011.
Ajaccio, « cité impériale » et autrefois « cité du corail », est aussi connue pour être la première ville française libérée durant la Seconde Guerre mondiale, le 9 septembre 1943.
Ajaccio dispose d'un potentiel touristique varié, possédant aussi bien un cadre culturel dans le centre de la ville qu'un patrimoine naturel à travers la mer Méditerranée, ses criques et ses plages, ainsi que la réserve Natura 2000 que constituent les îles Sanguinaires.
Ajaccio est un endroit relaxant et agréable à visiter en Corse, avec un climat très doux, de très nombreux cafés, restaurants et magasins chics. Le cœur de la vieille ville d’Ajaccio se constitue d’un ensemble de rues anciennes se séparant au nord et au sud de la place Foch qui s’ouvre vers la mer à la hauteur du port et de la darse. 

À côté, la place de Gaulle constitue le centre de la ville et le point d’où part la rue principale, cours Napoléon, qui se dénoue parallèle à la mer sur environ 2 km. La partie moderne de la ville se prolonge à l’ouest de la place de Gaulle et se développe face à la plage, à l’extrémité orientale de la citadelle. Autrefois site de l’entrée médiévale de la ville, la place Foch se trouve dans le cœur de la vieille ville Ajaccio. 

Cette délicieuse place ombragée, qui descend vers la mer, doit son nom local, place des Palmiers, à la série de palmiers qui en délimitent la zone centrale. La fontaine des quatre lions en marbre domine la limite supérieure et représente la base pour une autre statue de Napoléon. Le côté sud de la place Foch, l’ancienne ligne de démarcation entre le quartier pauvre autour du port et la zone où vivait la bourgeoisie, donne accès à la rue Bonaparte.  
Construites sur le promontoire qui s’élève jusqu’à la citadelle, les rues isolées de cette partie de la ville, avec leurs édifices vieux, les bistrots et les vues sur la mer ou du ciel au fond des ruelles, conservent fortement l’atmosphère de l’ancienne Ajaccio.
 
Lieux et monuments
De nombreux monuments sont consacrés à Napoléon :
  • Monument commémoratif de Napoléon Ier
  • La maison dans laquelle il naquit et vécut, est maintenant un musée national : le Musée de la Maison Bonaparte
  • La chapelle impériale abrite les sépultures de ses parents, ainsi que de ses frères et sœurs
  • La vieille ville et le Borgu sont typiquement méditerranéens avec leurs rues étroites et pittoresques
  • Citadelle du XVIe siècle
  • Cathédrale, ou cathédrale Santa Maria Assunta, de la Renaissance, dépendant du diocèse d'Ajaccio, dans laquelle Napoléon a été baptisé, avec son orgue de Cavaillé-Coll
  • Chapelle Saint-Antoine de la Parata
  • Le musée Fesch abrite une très importante collection de peintures italiennes de la Renaissance
  • Église Saint-Roch, néoclassique sur projet de l'architecte ajaccien Barthélémy Maglioli (1885)
  • Église Saint-Erasme, rue Forcioli-Conti
  • Le Musée A Bandera Musée d’Histoire Corse Méditerranéenne
  • La bibliothèque municipale conserve de nombreux incunables des XVe et XVIe siècles
  • Le palais Lantivy, sur le cours Napoléon, palais italien siège de la préfecture de Corse
  • Le quartier dit "des étrangers" comporte nombre d'anciens palaces, de villas et de bâtiments autrefois construits pour les hivernants anglais à la Belle époque, comme l’église anglicane ou le Grand Hôtel Continental. Certains des bâtiments sont malheureusement en mauvais état de conservation et très dégradés, d'autres ont été détruits pour l'édification d'immeubles modernes. Le quartier conserve tout de même une belle architecture et reste très agréable à visiter
  • Le square Pierre-Griffi (devant la gare ferroviaire), héros de la Résistance corse, l'un des membres de la mission secrète Pearl Harbour, première opération lancée en Corse sous l’occupation pour coordonner la résistance
  • La statue du commandant L'Herminier (devant la gare maritime), commandant du sous-marin Casabianca qui participa activement aux combats pour la libération de la Corse dès septembre 1943
  • Ancien hôtel de luxe du xixe, le Cyrnos Palace (sur le cours Grandval), célèbre palace de la belle époque dans le quartier des étrangers, aujourd'hui transformé en logements sociaux.
 
Patrimoine naturel
Archipel des Sanguinaires:
La route des Sanguinaires longe toute la côte sud de la ville, après la plage Saint-François. Elle est bordée de belles villas et de criques et plages. En bordure de la route se situe le cimetière d'Ajaccio, avec la tombe de Tino Rossi. Au débouché de la route des Sanguinaires se situe la pointe de la Parata avec à proximité l'archipel des Sanguinaires et son phare.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Monacruises
40 Bd de la République - 06240 BEAUSOLEIL - FRANCE
Tél. : +33 4 92 10 72 72 - Fax : +33 4 92 10 75 30 - E-mail : infos@monacruises.com