Port de Martigues

Martigues est une commune française des Bouches-du-Rhône en Provence, également connue sous le surnom de « Venise provençale ». Elle s'étend sur les rives de l'étang de Berre et sur le canal de Caronte. Elle est composée de trois quartiers et de plusieurs villages. Avec une double façade littorale, Méditerranée et étang de Berre, cette Ile en  Provence est toute entière baignée de cette lumière marine qui a attiré ici les plus grands peintres et nombre de cinéastes.
4ème ville du département des Bouches du Rhône, grand prix national de Fleurissement depuis 1996, et station classée de Tourisme depuis 2008, Martigues est une ville accueillante, attractive  pour les amateurs d’activités nautiques et de plein air.
Riche de nombreux sites préservés ou aménagés, Martigues attire les amoureux d’une nature authentique. Son patrimoine culturel millénaire séduit également les  passionnés d’histoire.
La Ville de Martigues s'est vue attribué, depuis 2012, le label « Ville d’art et d’histoire ». Une occasion pour tous de visiter tous les trésors de Martigues.
La commune est récompensée par quatre fleurs depuis 1989. La ville est aussi récompensée du Grand Prix National depuis 1996. Ce prix a été confirmé pour trois ans pour 1997, 2000, 2003 et en 2007 au concours des villes et villages fleuris.
Martigues a été classée au rang des stations balnéaires françaises le 23 juin 2008.
 
Gastronomie
La spécialité martégale la plus connue est la poutargue, également appelée « Caviar Martégal ». Il s'agit d'œufs séchés de poissons mulets.
L'AOC Coteaux d'Aix-en-Provence, La Venise Provençale, est produite par la coopérative de Saint-Julien-les-Martigues depuis 1986 à raison de 11 000 hl. Cette partie des vignobles AOC (250 hectares) est celle située le plus près de la mer.
 
Grand Parc de Figuerolles : d’une surface de 131 ha, ce parc naturel dédié à la détente, succession de plaines et de vallons recouverts de pinèdes, situé en bordure de l’étang de Berre, offre aux visiteurs :
Monuments ou édifices religieux et civils
  • L'église Saint-Géniès (Saint-Genest), de style sobre classique (1625), quartier de Jonquières. L'intérieur est malheureusement fort dégradé par des remontées d'eau par capilarités et les tableaux ont récemment été vandalisés.
  • La chapelle de l'Annonciade fut édifiée de 1664 à 1671. Elle est classée monument historique. Elle fut construite par les Pénitents Blancs et abrite des décors exceptionnels en Basse-Provence : murs peints en trompe-l'œil, lambris sculptés, retable doré, plafond peint à la manière vénitienne,
  • L'Église Réformée (achevée en 1964, architecte Pierre Monheim). L'église Sainte Marie-Madeleine (église de la Madeleine), quartier de l'Île, de style baroque, fut construite entre 1681 et 1688. Son intérieur est richement orné de peintures murales et sur boiseries, avec un original plafond plat en bois avec peintures. Un orgue construit par Prosper-Antoine Moitessier en 1851 arbore un buffet plat à la mode italienne et de style Charles X ; il est classé aux Monuments historiques tant pour son buffet que pour sa partie instrumentale. L'extérieur présente à l'est une riche façade sculptée de style baroque et au nord-ouest un clocher surmonté d'un campanile en fer forgé.
  • L'église Saint-Louis d'Anjou est l'église du quartier de Ferrières. Elle fut construite à partir du XIVe siècle puis rebâtie vers 1675. C'est entre les murs de cette modeste église que fut signé, le 21 avril 1581, l'Acte d'union des trois bourgs, Jonquières, l'Île et Ferrières, donnant ainsi naissance à la Ville de Martigues.
  • La chapelle Notre-Dame-des-Marins (Notre-Dame-de-Miséricorde, XVIIe siècle), domine la ville sur une colline de plus de 100 mètres d'altitude au nord de la cité. Cette église servit de patronne et de gardienne de la ville, en particulier auprès des marins et des pêcheurs. Depuis cette chapelle, on a un remarquable panorama sur l'ensemble de la ville au sud, l'étang de Berre à l'est, le Canal de Caronte, Port de Bouc et le golfe de Fos à l'ouest. Cette église a reçu de nombreux noms différents au cours des siècles comme Notre-Dame de la Mer ou Notre-Dame de la Bonne-Mère.
  • De nombreuses maisons possèdent des façades pittoresques le long des quais et au sein de l'Île qui a profité des programmes de rénovation de la Mairie. En particulier, la Maison en Chapeau de Gendarme le long du canal Saint-Sébastien.
  • Le pont de Caronte, un viaduc tournant ferroviaire qui enjambe le chenal à l'ouest de la ville depuis 1915. Ce pont fut construit entre 1908 et 1915. Dynamité en 1944 par les Allemands, il fut reconstruit en 1946.
  • Le viaduc de Martigues, un viaduc autoroutier qui porte l'A55. Ouvert en 1972, c'est un pont à béquilles d'une longueur de 875m.
  • Le Fort de Bouc surveille l'entrée du canal de Caronte. Plusieurs fortifications successives furent établies sur la position. Les constructions actuelles datent du XVIIe siècle et sont le fruit d'une reconstruction conduite par Vauban. Les Allemands ont aussi établi de nombreux ouvrages lors de la Seconde Guerre mondiale. La mairie a restauré le fort de 1992 à 2007. Il porte un phare : phare du Fort de Bouc.
  • Le Château de Ponteau
 
Sites archéologiques
Le territoire de la ville abrite de nombreux sites archéologiques et Martigues possède son propre service d'archéologie. Ce dernier effectue chaque année de nombreuses fouilles qui ont révélé un riche passé. Les principaux sites recensés sont : 
  • Le village lacustre de l'Albion
  • Le village de L'Arquet qui fut un village bâti dès le VIe siècle av. J.-C. et occupé par intermittence sur un cap du littoral sud de la commune
  • Le site de Barboussade
  • Le site néolithique de la Baume Longue
  • La villa de Beaumenière
  • Le site de Bonnieu
  • Le site mésolithique de la Cacharelle
  • Le site de Campeu
  • Le site de Canto-Perdrix
  • Le site de Collet Redon
  • La villa de La Couronne-Vieille
  • Le site de l'Escourillon
  • La nécropole de La Gatasse
  • Les villages gaulois sous le quartier de l'Île
  • La villa de Lavaux
  • Maritima Avaticorum qui fut la ville principale des Avatiques sous l'Empire romain
  • Le site de la Mourre du Bœuf
  • L'abri néolithique, les tertres funéraires préhistoriques et la villa romaine de Ponteau
  • La villa de Saint-Julien
  • L'oppidum de Saint-Pierre qui joua probablement le rôle de principale agglomération de la partie occidentale de la chaîne de la Nerthe avant la construction de Maritima Avaticorum
  • Le village lacustre des Salins
  • La villa de Sénèmes
  • La villa de Tabouret
  • Le site gaulois du cap Tamaris qui est l'un des plus anciens sites urbanisés de France
  • La villa de Valeuil
  • L'abri du Verdon.
 
Martigues a été classée au rang des stations balnéaires françaises le 23 juin 2008.

 

Rejoindre le port de Martigues


Croisière au départ de Martigues

Monacruises
40 Bd de la République - 06240 BEAUSOLEIL - FRANCE
Tél. : +33 4 92 10 72 72 - Fax : +33 4 92 10 75 30 - E-mail : infos@monacruises.com